To be to others

About Sebastien Layral THE GIANT WITH A TENDER HEART.

Remembering a performance.

 

"A subtle contrast appears in Sebastien Layral’s work, the gigantism of the canvases and the stature of the man rub shoulders with an approach not turned towards the demonstration of force, but rather being for others. This striving balance in the participatory work he proposes draws a space that maintains the link, creating an emotional trace between the different media; from the canvas to skin to the participants’ memorial inscriptions. Thus, the brutality of some paintings overflow with the frame to come back and forth with the others, and vice versa ... A project of bringing together on the fringe of limits, the spatialization of the inscription, whether physical or psychic. The man-artist manages to summon an audience that he makes become an actor in his creative process.

 

Thus, the participants of this installation-performance “Free? " were invited to write their feelings with regard to a painting on a blank canvas " 411 doubt "; exposed opposite, then to continue a line drawn on Sébastien Layral's body by tattooing it; the question posed to the public was that of freedom. The abolition of barriers and the erasure of borders that the audience witnessed gave birth to the word love, echoed by several participants in this performance.

 

This trans practice, which pierces the skin, crosses the barrier of the flesh, and imprints the soul, is also the experience of the passage: the creator himself becomes the support, a facilitator, the one through whom the participants can re-connect and experience an “I” through the other.

The heterogeneous public was very touched by this singular approach, in which the man-artist became one with his audience, a heart-to-heart, which comes from the gift of self. I did not tattoo Sebastien Layral that day, the fact remains that this psycho-bodily experience is carved inside of me, having pierced the barrier of my flesh, and still echoes today like a breath of freedom."

 

___________________________

 

 

Etre aux autres

A propos de Layral Sébastien LE COLOSSE AU COEUR TENDRE.

Souvenir d’une performance.

« Un subtil contraste apparaît dans le travail de Sébastien Layral, le gigantisme des toiles et la carrure de l’homme côtoient une démarche non pas tournée sur la démonstration de force, mais vers l’être aux autres. Cet équilibre oeuvre dans le travail participatif qu’il propose et trace un sillon qui maintient le lien en créant une trace émotionnelle entre les différents supports ; de la toile à la peau à l’inscription mémorielle des participants. Ainsi, la brutalité de certaines peintures vient déborder du châssis pour venir s’inscrire dans les autres, et les autres en lui et inversement... Une oeuvre de la mise en relation qui travaille sur le champ des limites, la spatialisation de l’inscription, qu’elle soit physique ou psychique. L’homme-artiste arrive à convoquer un public qu’il rend acteur de son processus de création.

 

Ainsi les participants de cette installation-performée « Libre ? » étaient invités à inscrire sur une toile vierge leurs ressentis au regard d’une peinture « 411 doute » exposée en face puis, poursuivre une ligne tracée sur le corps de Sébastien Layral en le tatouant ; la question posée au public était celle de la liberté. L’abolition des barrières et l’effacement des frontières auxquelles le public a assisté a fait naître le mot amour repris par plusieurs participants lors de cette performance.

 

Cette pratique trans, qui transperce la peau, passe la barrière de la chair, et imprime l’âme, c’est aussi l’expérience du passage : le créateur devient lui- même le support, un passeur, celui par qui les participants pourront rentrer en connexion et faire l’expérience d’un je au travers de l’autre.

Le public hétéroclite a été très touché par cette démarche singulière, où l’homme-artiste fait corps avec son public, un corps à coeur qui relève du don de soi. Je n’ai pas tatoué Sébastien Layral ce jour là, Il n’en demeure pas moins que cette expérience psycho corporelle a passé la barrière de mes chairs pour s’inscrire en moi, et résonne encore aujourd’hui en écho comme un souffle de liberté. »

Performances : - Mars 2020 - Nero Galery - ROME.

                              - Aout 2018 INITIO TOULON.

                              - Septembre 2017 - Galerie 18Bis - PARIS.

Texte : Marielle Degioanni.

Traduction : Eva Ponty

Photographie : Kadder Bouzian

Bienvenue sur le site de Sébastien Layral, ses recherches plastiques en art avec les outils du portrait en peinture à l’huile sur toile, du tatoo, de la performance questionnent  les valeurs de notre temps.

  • Facebook Social Icône
  • Google Places Icône sociale
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

25, rue du docteur Levadoux, 63140 Châtel-Guyon / +33 662 141 212