• layral

JE REVENIR

Mis à jour : 11 août 2019



Bonjour,

Quand solitude est fonction.

Et que le corps est en errance.

Dans un social sans éthique.

Où l’ecole est cosmétique.

Je me sens seul comme un con.

Et dans ma tête ça danse.

Je ne suis qu’un trublion.

Fuyant de tant d’insolence.

Qu’en tête multiplions.

Tangue culotte turbulence.

Et comme la cendrillon.

De revenir sans essence.

L’art est un haut raidillon.

Des bureaux d’obsolescence.

Ou il faut des supplions.

Pour qu’il y est jouissance.

Mais je n’ai pas de succion.

Je brille par mon absence.

Mon petit bout vermillon.

Reste au centre de la France.

Je ne suis plus un Lion.

Gonflée en turgescence.

Mon égo que nous côtoyons.

Tombé tenante séance.

Plic, Plac, Ploc, en étron.

Je suis désormais sans défense.

A peine un petit postillon.

Qui rêve de renaissance.




0 vue