MANIFESTE


« LA VIE ALTERNE, TEL UN CYCLE, DE L’ABSURDE À LA MAÎTRISE"


2084, dans cette cité blafarde, nous sommes désormais tous semblables, comme jadis à l’école, rendus sociables avec de sombres blouses. La compétition pour faire de nous des adversaires n’est plus utile à la division, car en-fin, l’éducation compétitive simplifiée avait eu raison de notre altérité. Nous ne serons jamais unis car nous serons avant tout avec les mêmes idées fleuries des autocensures imprimées : Oh! théorème du singe.



La pandémie, l’écologie, la nutrition, le racisme, les guerres et famines... ont vu se déployer de plus en plus de scissions entre ceux qui avait raison et ceux qui avait raison. Cette confrontation de la pensée diverse, documentée par le flots des réseaux sociaux, sera organisée avec une réduction extrême du vocabulaire incluant culturellement l’autocensure. Moins de mots, moins de possibles outils pour émanciper son cerveau. L’absurde raisonnement qui nous laissait croire que nous pouvions changer le cours de l’histoire, pré-écrite par l’intérêt économique, se substitut au bon sens de l’unité du corps social qui se terminera par un confinement autoritaire.

« Le capitalisme ne peut s’effondrer, c’est l’état naturel de la société. La démocratie n’est pas l’état naturel de la société. Le marché, oui. » A. Minc

Les élections qui suivent au printemps 2022, lui donneront raison. Comme tout au long de l’histoire où comme Sisyphe le chaos s’élève jusqu’à son paroxysme et redescend dans le plus profond déni avec une violence extrême. Et, tout peut ainsi recommencer.