• layral

Peintures pour cible

Toujours en lien avec les réalités de notre époque, l’œuvre de Sébastien Layral apporte en complément une touche d’humour assez appréciable. En effet, pour cette série de tableaux sur lesquels le tracé d’une cible est superposé au visage de l’artiste, le visiteur peut lancer une fléchette pour faire baisser le prix d’achat de l’œuvre à condition de miser 10 euros (dont 2 seront versés à une association humanitaire). Plus les visiteurs participent, plus la somme pour jouer augmente, plus le prix d’achat de l’œuvre baisse (la mise en vente est de 1000 euros). Une sorte de partie de roulette qui détourne les pratiques imposées par le marché de l’art et interroge la manière dont l'art et l'économie s’entremêlent.


Benjamin Bardinet dans "Le Petit Bulletin », Grenoble, le 28 Janvier 2020

80 vues