STATEMENT

 

"A subtle contrast appears in Sebastien Layral’s work, the gigantism of the canvases and the stature of the man rub shoulders with an approach not turned towards the demonstration of force, but rather being for others. This striving balance in the participatory work he proposes draws a space that maintains the link, creating an emotional trace between the different media; from the canvas to skin to the participants’ memorial inscriptions. Thus, the brutality of some paintings overflow with the frame to come back and forth with the others, and vice versa ... A project of bringing together on the fringe of limits, the spatialization of the inscription, whether physical or psychic. The man-artist manages to summon an audience that he makes become an actor in his creative process…"

 Excerpt from Marielle Degioanni’s text

« … Un subtil contraste apparaît dans le travail de Sébastien Layral, le gigantisme des toiles et la carrure de l’homme côtoient une démarche non pas tournée sur la démonstration de force, mais vers l’être aux autres. Cet équilibre oeuvre dans le travail participatif qu’il propose et trace un sillon qui maintient le lien en créant une trace émotionnelle entre les différents supports ; de la toile à la peau à l’inscription mémorielle des participants. Ainsi, la brutalité de certaines peintures vient déborder du châssis pour venir s’inscrire dans les autres, et les autres en lui et inversement... Une oeuvre de la mise en relation qui travaille sur le champ des limites, la spatialisation de l’inscription, qu’elle soit physique ou psychique. L’homme-artiste arrive à convoquer un public qu’il rend acteur de son processus de création… »

 

Extrait du texte de Marielle Degioanni

  • 2959742_broadcast_google_streaming_video_youtube_icon-2
  • 2959748_instagram_photo_share_icon-2
  • 2959742_broadcast_google_streaming_video_youtube_icon-2
  • 2959749_facebook_icon-2
  • 2959747_employment_business_linkedin_work_icon-2

Merci de vous être abonné